Trader au carnet d’ordre : comment faire ?

Trader au carnet d’ordre : comment faire ?

Trader au carnet d’ordre est une des stratégies les plus utilisées en daytrading ou encore en scalping. On l’utilise dans de nombreuses situations, notamment lorsque l’on trade sur les matières premières, devises ou bien sur les indices actions. De l’origine du carnet d’ordre à son utilisation, cet article vous apportera toutes les connaissances et la compréhension dont vous avez besoin. 
En prime, nous vous proposons également une vidéo sur le sujet qui pourra imager nos propos : Qu’est ce que le carnet d’ordre

Qu’est ce qu’un carnet d’ordre

geneva trade center carnet d'ordre définition
Traders work in the bond pit at the Chicago Board of Trade in 1995. In recent decades, much of the trading has left the pits and gone electronic.

Pour comprendre l’origine du carnet d’ordre, il faut retourner 20 ans en arrière, où les traders se retrouvaient tous au même endroit et fonctionnaient sur le principe de la criée comme le rappel cette photo ci-dessous.

Les traders passaient leurs ordres d’achat et de vente au travers de signes précis. C’est pourquoi on représente bien souvent le trading avec une foule hurlante et amassée au même endroit durant des heures entières. Les opérateurs pouvaient sentir la nervosité du marché mais aussi voir les gros ordres provenant des institutionnels.

C’est pourquoi, ceux d’entre eux qui pouvaient se contenter de suivre les gros ordres à la criée n’ont pas suivi le changement technologique et ont arrêté de trader. Pour les autres, ils ont alors gardé leurs habitudes tout en s’adaptant aux nouvelles techniques de trading, l’arrivée du carnet d’ordre en faisait partie. 

On peut donc définir le carnet d’ordre comme étant le registre électronique d’ordres d’achat et de ventes pour les titres particuliers à tout niveau de prix. Le carnet d’ordre permet à un acheteur ou un vendeur de se positionner par rapport aux autres dans l’espoir de vendre ou d’acheter. Il est mis à jour en temps réel et c’est un indicateur important de la profondeur du marché. Le carnet d’ordre offre la possibilité au trader d’évaluer la situation à tout moment.

Nous avons vu comment définir de façon théorique le carnet d’ordre, passons maintenant à la pratique !

Comment trader avec un carnet d’ordre

Comment trader avec un carnet d'ordre

Le trading au carnet consiste à observer simultanément le carnet d’ordre et les transactions, afin de comprendre qui fait le marché.

Y a-t-il un investisseur qui cherche à vendre beaucoup d’actions ? Ou bien l’inverse, bluffe-t-il pour acheter des titres au meilleur prix ? Il vous faudra bien entendu une formation approfondie pour savoir utiliser le carnet d’ordres mais voici tout de même les grandes lignes et le lexique utilisé.

Tout d’abord, la « fourchette », souvent évoquée par les investisseurs, correspond tout simplement aux informations contenues dans la première ligne du carnet, là où se positionnent les meilleurs ordres d’achat et de vente à un moment donné.

Le “spread” quant à lui, est le terme utilisé par les investisseurs pour définir la différence entre le meilleur prix acheteur et le meilleur prix vendeur. Plus le spread est élevé, plus le marché est nerveux, c’est donc un indicateur important.

Ensuite, un carnet d’ordres est composé de 6 colonnes :

  • Les 3 premières colonnes correspondent au “bid”, c’est-à-dire à l’offre. C’est le côté des acheteurs.
  • Les 3 dernières concernent les vendeurs. Dans le jargon des traders, ce côté s’apelle “l’ask”, c’est-à-dire la “demande”.

La première ligne, vous montrera :

  • Le nombre d’ordres passés par un ou plusieurs acheteurs pour acheter X actions, et cela à un prix Y. C’est la meilleure offre. 
  • En face, vous aurez le nombre de vendeurs, le nombre d’actions à vendre au total et le prix total.

Les lignes suivantes sur le carnet correspondent aux niveaux 2, 3 et ainsi de suite jusqu’au 7ième niveau. C’est généralement ce que votre broker vous affichera et on appelle ceci, la profondeur affichée du carnet mais la profondeur réelle, qui est bien plus élevée.

Les investisseurs particuliers n’y ont pas accès.

Les avantages et inconvénients de trader au carnet d’ordre

D’un point de vue global, les carnets d’ordres ont considérablement amélioré la transparence des marchés financiers. Toutefois et comme dans toute avancée, il demeure toujours quelques “coquilles” et il faut donc rester vigilant lorsque vous les utilisez. Voici une liste des points principaux :   

geneva trade center avantages et inconvénients du carnet d'ordres

Pour comprendre de manière plus détaillée les avantages du carnet d’ordres nous vous invitons à découvrir les explications ci-dessous :

Les avantages

  • Le carnet d’ordres peut identifier tout déséquilibre important dans des ordres du côté de l’achat comme de la vente, en donnant des indications claires relatives à la tendance du cours prévisible d’un titre.
  • Les ordres d’achat et de vente listés dans le carnet d’ordres d’un titre sont organisés par prix. Il présente également le nombre de soumissions et d’offres existantes pour chaque niveau de prix ce qui représente un avantage certain, puisqu’il était plus difficile de l’avoir au moment de la criée.
  • Vous pouvez suivre en temps réel la tendance et la dynamique du marché pour prendre des décisions en instantané, ce qui n’est pas possible avec d’autres outils graphiques.

Les inconvénients :

  • Lorsque vous êtes particulier vous n’avez accès aux premières strates du carnet d’ordre. Vous ne disposez donc pas du même niveau d’information que certains brokers par exemple, qui ont une vision beaucoup plus profonde. 
  • Il y a tout d’abord ce qu’on appelle les transactions hors carnet, ou “Over The Counter”. Des transactions qui ne passent pas par le système de centralisation des ordres, parce qu’elles sont souvent trop importantes et qu’elles pourraient semer la panique chez les investisseurs. Il y a aussi les “ordres iceberg” une façon imagée de décrire un ordre ayant une partie visible dans le carnet d’ordres, et une partie cachée. L’objectif étant de ne pas informer les autres acteurs économiques de la quantité réelle d’actions que souhaite se procurer un investisseur. Pour aller plus loin, vous pouvez également consulter l’article suivant :  les différents types d’ordre en bourse.

C’est une pratique interdite par l’AMF mais qui existe puisqu’elle ne peut pas tout surveiller et encore moins tout sanctionner. Nous parlons ici du fait que certains investisseurs prennent des positions en appuyant plus ou moins sur  le côté vendeur ou sur le côté acheteur pour limiter leurs pertes mais surtout dans le but que d’autres brades leurs actions pour en tirer profit.

Laisser un commentaire