Devenir trader

Quel est le meilleur statut juridique pour devenir trader ?

Erwan Signe
de
Erwan Signe

Partager

Recevez notre trading mag

Nous recevons régulièrement cette question par mail ou en commentaire : Quel est le meilleur statut juridique pour devenir trader ? Si certains traders font le choix de travailler en tant que salariés dans des grands groupes d’investisseurs, ou des banques d’autres font le choix de devenir trader indépendant soit en exerçant par le biais d’une arcade trading soit depuis chez eux.

Le choix de votre statut juridique dépend également de votre situation actuelle et s’il n’y a pas une seule réponse unique et parfaite, nous pouvons tout de même vous donner quelques conseils à suivre en matière de statut à privilégier d’après nos expériences précédentes.

Pourquoi choisir un statut juridique lorsque l’on est trader ?

statut juridique trading

Devenir trader et indépendant sont deux mots qui font rêver toute la communauté du trading. Que ce soit les investisseurs, ceux qui s’ennuient au bureau ou les traders débutants qui viennent d’achever leurs formations. Grâce à Internet, le trading en ligne s’est fortement développé et tout le monde peut prétendre trader en compte propre, ce qui implique de choisir un statut juridique ou bien pas forcément ?!  

En effet, avant d’entrer dans le vif du sujet et de voir concrètement pourquoi choisir un statut juridique, il est utile de rappeler que plusieurs solutions s’offrent à vous. Il y a deux grandes catégories de traders : Les traders pour compte propre et les traders pour compte de tiers. La différence est simple, les premiers investissent leur propre capital dans des opérations boursières tandis que les seconds tradent l’argent de leurs clients.

C’est à ce moment précis que l’on note une différence de statut. Un trader pour compte tiers est souvent salarié d’une banque, d’une arcade trading ou d’un fonds d’investissement privé. Le trader en compte propre risque quant à lui, son propre capital, il travaille seul pour son propre intérêt. 

Alors si votre choix se porte réellement sur devenir un trader en compte propre voici les raisons pour lesquelles il vous faut un statut juridique. 

Les raisons de ce choix peuvent être multiples, mais la raison principale évoquée est souvent celle d’acquérir une certaine forme de liberté. De ne plus dépendre d’un patron ou d’un système hiérarchique. Vous êtes alors le seul responsable de vos résultats financiers et le trading est une activité parfaite pour cela. C’est en effet l’une des rares activités égalitaires que l’on peut trouver sur le marché et pour cause il n’y pas d’inégalité sociale, on ne réussit pas dans le trading grâce au piston mais à son travail et ses résultats. 

Par ailleurs, choisir de devenir trader en compte propre vous offre la possibilité de gagner davantage que lorsque vous travaillez pour le compte d’une banque ou d’un fonds d’investissement.

Mais il faut savoir que vous ne pouvez pas trader sans avoir un capital de départ. Les traders professionnels travaillent généralement avec les fonds que leur fournissent les banques, les sociétés de courtage etc. Si vous souhaitez trader par vous même depuis votre domicile ou depuis une trading arcade, vous ne pourrez pas faire cette activité sans avoir un capital minimal.

Ce qui nous amène au point suivant ! Devenir trader en compte propre comporte quelques risques à commencer par le risque de perte totale de votre capital. Vous devez donc vous assurer d’avoir les ressources et les connaissances nécessaires afin de mettre toutes les chances de votre côté dans la réussite de cette activité.

Ensuite, rappelez-vous que devenir trader indépendant est également synonyme d’équipements et de logiciels. Veillez à choisir avec soin votre broker afin d’obtenir un bon rapport qualité/prix en termes de spreads, commissions, frais divers, swaps et sécurité des fonds. 

 Enfin, sachez que certains traders commencent à trader en tant que particulier et déclarent leurs gains en tant qu’impôt sur le revenu mais si votre choix est de créer une entreprise lisez la suite de cet article. 

DEVENEZ UN TRADER AVISÉ

L’EIRL Vs la SASU : quelle est la meilleure solution ?

sasu eirl trader

Nous voilà donc au coeur du sujet le “statut juridique”, car si vous souhaitez devenir trader en compte propre il faudra en choisir un. 

Et dans la mesure où vous travaillez pour vous-même en tant que trader en compte propre, l’EIRL (Entrepreneur Individuel à responsabilité limitée) ou la SASU (Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle) conviendra parfaitement. Voici les caractéristiques de chacune d’entre elles et pourquoi ce sont d’excellent choix. 

EIRL

  • C’est une société dite en “nom propre”, il n’y a donc pas de patrimoine attribué et contrairement à l’EI ( Entreprise individuelle) vos biens propres sont protégés 
  • La création de l’entreprise est gratuite tandis que pour la SASU le coût de la création d’entreprise peut aller jusqu’à 2000€
  • Moins de formalisme juridique alors que pour la SASU l’intervention d’un spécialiste est préférable 

SASU :

  • Vous avez la possibilité d’ajouter ou de retirer facilement de nouveaux associés, ce qui est avantageux si vous souhaitez par la suite créer un centre de formation en trading par exemple 
  • Vous recevez une véritable fiche de paye ce qui particulièrement intéressant si vous souhaitez faire des investissements annexes
  • L’un des grands avantages que représente ce statut est que vous n’êtes pas redevable du RSI. Par ailleurs, vous cotisez au régime général des salariés, vous bénéficiez donc d’une protection sociale avantageuse, notamment sur les indemnités journalières (mais vous ne cotisez pas pour le chômage) 

En ce qui concerne la fiscalité de ses deux solutions, vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu avec un taux progressif selon vos résultats. Outre l’obligation de posséder un statut professionnel, il est obligatoire de procéder à une déclaration des BNC (Bénéfices Non Commerciaux).

Voici les 3 types d’impôts auxquels vous serez soumis après la création de votre statut: 

  • Impôt sur les bénéfices : le taux varie entre 15 et 30 %
  • Impôt sur les dividendes sur un compte de titres (après abattement de 34%) 
  • Taxe sur les charges sociales (variable entre 10% et 15%) 

À noter qu’il est possible de soustraire les coûts qui sont liés à votre activité de trader comme par exemple la location d’un bureau, d’ordinateurs, connexion internet etc. 

En définitive, si vous n’envisagez pas d’intégrer d’autres associés ni de réaliser des investissements importants dans les prochaines années, l’EIRL est la solution à privilégier . Vous éviterez en effet les surcoûts présents société ainsi que le formalisme juridique. 

En revanche, vous aurez une préférence pour la SASU si vous souhaitez éviter le RSI, bénéficier d’une meilleure protection sociale ou si vous bénéficiez du maintien de vos allocations chômage.

Pour terminer, sachez que vous n’êtes pas obligé de choisir un statut français ni même de résider dans votre pays d’origine. N’hésitez pas à visionner cette vidéo qui vous en dit plus sur le sujet.

 

statut juridique trader

 

 

Téléchargez le guide pour comprendre la bourse

Partager

Geneva Trade Center
Vous aide à décortiquer l'actualité
VOIR NOS PROGRAMMES
Avenue des Morgines, 10
1213 Lancy
T +41 22 436 86 05
Geneva Trade Center SA
Une société de formation au Trading Suisse implantée en plein coeur du quartier des banques à Genève, à deux pas des salles de marchés des plus grands établissements bancaires Genevois.
Découvrir nos formations
Numéro LEI : 506700Y33YRPKBY24680
Termes et conditions de vente

Nous suivre

No description
Développé par Octree
Avenue des Morgines, 10
1213 Lancy
T +41 22 436 86 05

Nous suivre

No description
Stratégie digitale par Too PixelToopixel
Numéro LEI : 506700Y33YRPKBY24680
Termes et conditions de vente