- GLOSSAIRE

Le “money management” : ce qu’il faut savoir sur la gestion des risques financiers

- GLOSSAIRE

Le “money management” : ce qu’il faut savoir sur la gestion des risques financiers

Vous projetez d’opérer dans le trading ou c’est peut-être déjà votre cas. Il est alors essentiel de procéder avec circonspection, en particulier pour ce qui est de la gestion des risques financiers.
En pratique, le trading nécessite des connaissances de base de l’univers de la bourse, des techniques et des stratégies gagnantes de trade.
Pour autant, une bonne gestion des risques financiers est fondamentale.

Focus sur ce que l’on nomme, dans notre jargon, « money management » ou encore « risk management ».

1- Que signifie le terme “money management” ?

Le money management signifie littéralement “gestion de l’argent”. Autrement dit, dans le trading, il s’agit de minimiser les pertes et maximiser les gains.
C’est souvent un groupement cohérent et logique de principes mathématiques empiriques visant à améliorer son capital boursier. C’est, finalement, la gestion des risques financiers.

2- Quelques méthodes à adopter pour gérer les risques financiers

Le TSSF (Trading System Safety Factor)

Premier principe formulable en algorithme : il s’agit de calculer l’évolution potentielle d’une courbe de trade à partir des données présentes.

La formule proposée pour calculer son TSSF est : Avg.Win / Avg.Loss ((110% – %Win) / (%Win-10%) + 1.

Plus le résultat est élevé, plus vous avez de chances de gagner de l’argent. Mais si le résultat est négatif, sachez qu’il n’est sans doute pas rentable de continuer à trader.

Un entre-deux, c’est-à-dire entre 0 et une ou quelques dizaines, peut vous faire prendre des risques.

La martingale

C’est une stratégie répandue et plutôt fiable. Chaque fois que vous perdez de l’argent sur A, vous doublez la mise sur A et ainsi de suite. Cette théorie d’optimisation vous propose donc une perte minimale puisqu’elle est censée être remboursée grâce à votre gain suivant.

3- 5 règles pour être un bon “money manager”

1-Avoir une stratégie (entrée/sortie) est primordiale.

Faire son entrée sur les marchés financiers est un point décisif.
Cela requiert une stratégie qui repose sur des chiffres concrets, des analyses sur des réalités économiques, des analyses mathématiques et des probabilités. C’est à vous de choisir votre point d’entrée et ce, avant même d’allumer votre ordinateur.
La sortie de votre prise de position se fait pour principalement deux raisons :
une sortie suite à un objectif atteint. Mais ce dernier est peu prudent.
une sortie sur épuisement de mouvement, davantage utilisée car des symptômes précurseurs d’une chute du marché sont souvent synonymes d’une perte en vue.  Gardez donc un œil sur la ligne de trade.

2- Se protéger en limitant la perte

Le TSSF saura vous aider grâce à un calcul du risque et ainsi anticiper et vous protéger d’éventuelles pertes.

3- Etudier les cours boursiers passés et l’évolution de ces derniers

C’est en gérant votre argent que vous deviendrez un bon money manager.

4- Garder le contrôle de ses émotions et agir avec raison

Agissez toujours de sang froid. Il est parfois préférable de réfléchir sur papier avec seulement les cours en vue ou en mémoire, avant même de lancer son ordinateur.

Une fois dans l’action, vous risquez de perdre votre capacité à agir avec raison. C’est pourquoi vous devez vous discipliner. 

5- Maîtriser la gestion du temps pour éviter de courir après le marché

L’organisation de votre emploi du temps est primordiale. Certes, chaque trader est organisé, mais chaque trader demeure différent. A ce sujet, consultez notre article Quels sont les différents profils de trader ? afin de vous aider à vous identifier.
En s’adaptant à votre personnalité, vos gestes et actions dans le marché seront plus cohérents !

Pour conclure…

Soyez toujours prudents avec le trade. Calculez toujours le TSSF et votre risque de perte. N’abusez pas non plus de la martingale, et variez avec l’anti-martingale qui ne prend plus la progression du marché comme négative, mais positive.
Faire de sa manière de trade une dialectique économique, c’est mieux appréhender les marchés financiers qui parfois, sont irrationnels.
Nous vous proposons de télécharger notre livre blanc indispensable pour débuter en trading.
Vous projetez d’opérer dans le trading ou c’est peut-être déjà votre cas. Il est alors essentiel de procéder avec circonspection, en particulier pour ce qui est de la gestion des risques financiers.
En pratique, le trading nécessite des connaissances de base de l’univers de la bourse, des techniques et des stratégies gagnantes de trade.
Pour autant, une bonne gestion des risques financiers est fondamentale.

Focus sur ce que l’on nomme, dans notre jargon, « money management » ou encore « risk management ».

1- Que signifie le terme “money management” ?

Le money management signifie littéralement “gestion de l’argent”. Autrement dit, dans le trading, il s’agit de minimiser les pertes et maximiser les gains.
C’est souvent un groupement cohérent et logique de principes mathématiques empiriques visant à améliorer son capital boursier. C’est, finalement, la gestion des risques financiers.

2- Quelques méthodes à adopter pour gérer les risques financiers

Le TSSF (Trading System Safety Factor)

Premier principe formulable en algorithme : il s’agit de calculer l’évolution potentielle d’une courbe de trade à partir des données présentes.

La formule proposée pour calculer son TSSF est : Avg.Win / Avg.Loss ((110% – %Win) / (%Win-10%) + 1.

Plus le résultat est élevé, plus vous avez de chances de gagner de l’argent. Mais si le résultat est négatif, sachez qu’il n’est sans doute pas rentable de continuer à trader.

Un entre-deux, c’est-à-dire entre 0 et une ou quelques dizaines, peut vous faire prendre des risques.

La martingale

C’est une stratégie répandue et plutôt fiable. Chaque fois que vous perdez de l’argent sur A, vous doublez la mise sur A et ainsi de suite. 

Cette théorie d’optimisation vous propose donc une perte minimale puisqu’elle est censée être remboursée grâce à votre gain suivant.

3- 5 règles pour être un bon “money manager”

1-Avoir une stratégie (entrée/sortie) est primordiale.

Faire son entrée sur les marchés financiers est un point décisif.
Cela requiert une stratégie qui repose sur des chiffres concrets, des analyses sur des réalités économiques, des analyses mathématiques et des probabilités. C’est à vous de choisir votre point d’entrée et ce, avant même d’allumer votre ordinateur.
La sortie de votre prise de position se fait pour principalement deux raisons :
une sortie suite à un objectif atteint. Mais ce dernier est peu prudent.
une sortie sur épuisement de mouvement, davantage utilisée car des symptômes précurseurs d’une chute du marché sont souvent synonymes d’une perte en vue.  Gardez donc un œil sur la ligne de trade.

2- Se protéger en limitant la perte

Le TSSF saura vous aider grâce à un calcul du risque et ainsi anticiper et vous protéger d’éventuelles pertes.

3- Etudier les cours boursiers passés et l’évolution de ces derniers

C’est en gérant votre argent que vous deviendrez un bon money manager.

4- Garder le contrôle de ses émotions et agir avec raison

Agissez toujours de sang froid. Il est parfois préférable de réfléchir sur papier avec seulement les cours en vue ou en mémoire, avant même de lancer son ordinateur.

Une fois dans l’action, vous risquez de perdre votre capacité à agir avec raison. C’est pourquoi vous devez vous discipliner. 

5- Maîtriser la gestion du temps pour éviter de courir après le marché

L’organisation de votre emploi du temps est primordiale. Certes, chaque trader est organisé, mais chaque trader demeure différent. A ce sujet, consultez notre article Quels sont les différents profils de trader ? afin de vous aider à vous identifier.
En s’adaptant à votre personnalité, vos gestes et actions dans le marché seront plus cohérents !

Pour conclure…

Soyez toujours prudents avec le trade. Calculez toujours le TSSF et votre risque de perte. N’abusez pas non plus de la martingale, et variez avec l’anti-martingale qui ne prend plus la progression du marché comme négative, mais positive.
Faire de sa manière de trade une dialectique économique, c’est mieux appréhender les marchés financiers qui parfois, sont irrationnels.
Nous vous proposons de télécharger notre livre blanc indispensable pour débuter en trading.
Avenue des Morgines, 10
1213 Lancy
T +41 22 436 86 05
GENEVA TRADE CENTER SA
Une société de formation au Trading Suisse implantée en plein coeur du quartier des banques à Genève, à deux pas des salles de marchés des plus grands établissements bancaires Genevois.
NOUS SUIVRE
Geneva Trade Center - @2019 Tous droits réservés
Avenue des Morgines, 10
1213 Lancy
T +41 22 436 86 05
GENEVA TRADE CENTER SA
Une société de formation au Trading Suisse implantée en plein coeur du quartier des banques à Genève, à deux pas des salles de marchés des plus grands établissements bancaires Genevois.
NOUS SUIVRE
Geneva Trade Center - @2019 Tous droits réservés