Geneva Trade Center conseils pour réussir ses day trading

Le day trading est une technique qui consiste à acheter et vendre un titre sur une courte période de temps, de quelques heures à un jour maximum. L’objectif à travers ce mode de trading est de cumuler les transactions tout au long de la journée. 

Avant de vous dévoiler nos 6 conseils pour réussir vos day trading, laissez-nous vous dresser une liste des avantages et des risques, qui sont important à prendre en compte avant de se lancer dans cette technique de trading, qui ne correspond pas à tous les profils de trader.

Geneva Trade Center avantages et risques du day trading

Vous en savez désormais davantage sur l’aspect global du day trading. Nous vous proposons maintenant de découvrir le “kit de survie du day trader” à travers ses 6 conseils indispensables.

Geneva trade center sommaire conseils pour réussir ses day trading

Maîtriser et choisir les bons marchés pour pratiquer le scalping

Le scalping est une stratégie de trading à très court terme, elle consiste à réaliser de minimes mais fréquentes plus-values sur des petites variations de prix avec un risque limité.

En d’autres termes, le scalper ouvre et ferme une position sur un faible intervalle de temps, de quelques secondes à quelques minutes pas plus. 

Tous les actifs financiers se prêtent au scalping, en voici quelques exemples : 

  • Les indices
  • Les matières premières
  • Les obligations

Bien qu’il n’existe pas une seule stratégie de scalping universelle, vous pouvez tout de même mettre en place certaines astuces qui vous permettront d’affiner votre technique de scalper : 

  • Utiliser les chandeliers japonais
  • Utiliser le graphique en ticks, range ou renko
  • Mettre un “stop loss” sur toutes les positions pour limiter les pertes

Si vous souhaitez scalper, les conseils suivants resteront figés dans le temps : 

  1. Identifier les conditions du marché (volatilité faible ou forte)
  2. Identifier la tendance du marché : tendance haussière, baissière, ou range
  3. Prendre des positions de trading sur le marché en fonction de sa propre stratégie, de son Money Management et de son plan de trading bien défini

Un capital suffisant et assez important

Pour que le day trading soit une méthode rentable, il convient de disposer d’un capital de départ suffisant, bien que cela ne soit pas obligatoire car il est aussi possible d’utiliser des effets de levier importants.

Pour minimiser les risques, il convient d’éviter de vous positionner sur trop de valeurs en même temps et de se concentrer sur un ou deux actifs à la fois.

Vous pouvez donc envisager de démarrer une carrière de day trader avec seulement quelques milliers d’Euros/CHF/$.. sur votre compte d’investissement, tout est question d’une excellente gestion des risques. 

Si votre compte de trading compte 10 000 CHF, vous pouvez commencer à trader et gagner assez d’argent pour en vivre. A condition de ne pas dépasser un risque de 1% sur votre capital initial. 

Si vous débutez avec un capital de 1000 CHF, ce n’est pas perdu mais le chemin sera beaucoup plus long. Vous pourrez trader dans un premier temps des micro lots, puis petit à petit apporter chaque mois un peu d’argent supplémentaire et ainsi augmenter la taille des lots que vous trader. 

Aussi, pensez toujours à vérifier que les taux pratiqués par votre broker, ou autres frais, ne couvrent pas vos gains.

Enfin, nous le répéterons souvent mais n’investissez jamais le capital dont vous avez besoin pour vivre, le trading ne doit pas représenter la solution de la dernière chance !

Choisir un bon broker

L’une des décisions les plus importantes que vous aurez à prendre dans votre vie de trader n’a rien à voir avec les actions, ou les obligations que vous allez acheter. Il s’agit du choix de votre broker Bourse, comment savoir lequel vous convient le mieux et quels sont les critères à prendre en compte ? 

Pour réaliser des profits avec le Day trading, il convient de choisir avec soin le broker avec lequel vous allez trader. Et pour cause, les nombreux frais pratiqués par certains courtiers peuvent venir interférer avec votre stratégie en couvrant une trop grosse partie de vos gains (cela peut aller jusqu’à 20% de votre capital initial).

Pensez donc toujours à vérifier le niveau des “spreads” pratiqués par les brokers, c’est-à-dire, la différence de taux qu’ils vous proposent, avant de prendre votre décision. 

Il est d’autant plus important d’utiliser une interface efficace et rapide afin que vos titres soient pris en compte au bon moment. 

Dans l’idéal, réalisez une phase de test avec les comptes de démonstration proposés par la plupart des brokers. D’ici là, prenez 2 min 30 de votre temps pour visionner cette vidéo du café de la bourse qui vous explique en détail comment choisir votre courtier.

Définir une bonne stratégie ou technique

Il existe différentes techniques de day trading. En effet, certaines ciblent les publications de nouvelles économiques tandis que d’autres visent uniquement les ouvertures de bourse. 

Mais quelque soit la technique que vous souhaitez employer, assurez-vous qu’elle corresponde à votre profil de trader et que les tests réalisés en amont sur le compte de simulation confortent votre opinion sur cette approche afin de pouvoir l’exercer au quotidien avec confiance et discipline.

Il faut adopter également une ou plusieurs stratégies afin de minimiser les pertes et de maximiser les bénéfices. Étant donné que les conditions du marché varient d’une journée à l’autre, vous devez être capable de les suivre et de vous adapter. 

Un day trader qui réussit doit pouvoir proposer une nouvelle stratégie presque tous les deux jours ou au moins ajuster une stratégie existante aux nouvelles conditions du marché. Afin de faire du day trading avec succès, un esprit créatif est nécessaire.

Avoir un bon money management

Geneva trade center money management

Le money management se définit par l’art de gérer son capital en appliquant la gestion du risque. Il est tout simplement l’élément le plus important du trading après la psychologie du trader. Or,  il est souvent négligé par le trader débutant qui se concentre uniquement sur les gains et l’analyse technique.

Pourtant, pour survivre en bourse, vous devez avant tout vous connaître et savoir gérer votre capital !

En bourse on ne vous pardonnera aucune erreur. Si vous pouvez gagner de l’argent durant des années, vous pouvez tout aussi bien perdre la totalité de votre capital en l’espace de 30 secondes, si les leviers utilisés sont trop forts par exemple.

Le money management vous demande quotidiennement une organisation et une rigueur solide. Bien souvent lorsque l’on effectue une formation, c’est votre formateur qui vous apprend et qui vous propose un money management adapté à votre profil de trader. 

Si vous ne suivez pas de formation, l’astuce suivante devrait vous sauver la mise plus d’une fois ! 

Ecrivez sur une feuille quelques-unes des règles de money management qui pourrait vous convenir comme : 

  • J’ouvre cette position de trading car j’ai étudié les facteurs techniques et/ou fondamentaux
  • Je prévois de placer un stop loss
  • Ma perte maximale sur cette position ne dépassera pas 3% de mon capital
  • Mon ratio risque/gain est égal à 1:2 (ou 1:3 selon votre style de trading)
  • Mes pertes cumulées sur la journée ne dépasseront pas 10% de mon capital 

Cette stratégie money management a pour but de limiter votre exposition aux risques et de fixer une perte maximale.

Se spécialiser sur 3 ou 4 marchés (non volatile de préférence)

Apprendre et réussir ses day trading nécessite également de se spécialiser : il peut se passer beaucoup de choses dans une même journée et même au sein d’une même séance, vous devez avoir une connaissance approfondie du marché et des principaux facteurs déterminants les mouvements du marché.  Alors, comment choisir sur quel marché investir ?

Pour commencer, choisissez une classe d’actifs (il en existe 4 principales) : 

  • Les Indices regroupant des actions d’un secteur, d’une zone géographique
  • Le Forex 
  • Les matières premières 
  • Les actions des entreprises 

Ensuite, regardez sur quel marché vous avez des connaissances.

Par exemple, si vous souhaitez investir dans les matières premières. Connaissez-vous les facteurs et évènements mondiaux qui influencent les cours de ce marché ? 

Enfin, il est également important de considérer le risque. Évaluer la volatilité d’une valeur : 

  • Dans quel intervalle se situent les mouvements des cours sur une journée typique ? 
  • Êtes-vous à l’aise avec cet intervalle ? 

Certains marchés réagissent de manière violente aux évènements comme les publications de données économiques. Il est donc essentiel de ne pas s’éparpiller sur une multitude de marchés, et de choisir ceux où vous êtes à l’aise.

Laisser un commentaire