Comment trouver un bon broker ?

Comment trouver un bon broker ?

Connaissez-vous déjà votre style de trading ? Saviez-vous que cette étape est essentielle puisqu’elle vous permettra non seulement d’adapter votre formation mais aussi de choisir le broker le plus aproprié.

A découvrir dans cette vidéo ou dans la retranscription ci-dessous 👇

Retranscription de la vidéo

[…] Comment choisir correctement son broker ? Aujourd’hui, on va regarder quels sont les critères à vraiment faire attention pour que vous puissiez faire une sélection correcte de votre broker. Mais avant, je vous invite, si ce n’est pas le cas, à vous abonner à notre chaîne YouTube et éventuellement à activer la petite cloche qui permet de recevoir les notifications chaque fois qu’on publie une nouvelle vidéo.[…] 

[…] Alors, pour choisir correctement son broker, le premier critère à regarder va être déjà son style de trading. Ensuite, on va regarder quel marché je veux traiter. Par exemple, est-ce que je veux traiter des marchés futures, des C.F.D.T., du Bitcoin ? Ce qui me semble important que vous compreniez à cette étape-là, c’est que ce n’est pas on choisit son broker, puis ensuite on s’adapte en fonction de ce que votre broker y propose .[…] 

[…] Pour moi, ce qui est vraiment essentiel, c’est que vous devez d’abord définir qui vous êtes et en définissant qui vous êtes, c’est-à-dire en dressant votre profil de trader, vous serez en mesure,, d’adapter votre style de trading ou de choisir les marchés que vous devez traiter parce que vous devez aussi avoir les outils nécessaires. Et on sait que tous les outils, par exemple, ne sont pas disponibles sur l’ensemble des marchés.[…] 

[…] Par exemple : le market profile et le carnet d’ordres ne sont pas disponibles sur des contrats CFD parce que c’est des marchés qui ne sont en réalité pas régulés, d’accord, pas centralisés auprès d’Exchange et par conséquent, on n’a pas à disposition un carnet d’ordres ou un market profile. Et ça vous l’avez déjà vu dans certainement d’autres vidéos qu’il y a des outils qui sont très pertinents pour avoir la profondeur de marché, avoir des points d’entrée précis. […] 

[…] Surtout quand on a un petit capital et qu’on ne peut pas se permettre d’envisager de grosses pertes, même latentes. Alors, ce qui est important, voilà, c’est ça dans le style de trading. Naturellement, parce que peut-être vous avez un job à côté. Vous êtes peut-être cadre ou vous faites déjà beaucoup d’heures. Ou alors vous êtes au chômage, peu importe votre situation. Mais dans tous les cas, en fonction de ce que vous voulez faire, ce que vous êtes, le temps que vous avez à votre disposition et aussi le capital que vous avez. Vous devrez opter pour un certain style de trading. Or, on verra dans une autre vidéo comment vraiment détailler tout ça.[…] 

[…] Mais par exemple, quelqu’un qui souhaite poursuivre sa carrière en tant que cadre dans sa société et qui n’a qu’une heure par jour ou une heure par semaine pour trader, il va devoir opter peut être pour du swing trading, voire du trading à long terme. De l’investissement plutôt, avec des rentabilités beaucoup plus faibles sur une année, mais beaucoup moins risquées, qui demande beaucoup moins de technique, etc. Et par conséquent, peut-être qu’on va s’intéresser à certains marchés plutôt que d’autres.[…] 

[…] Et du coup, forcément, ça va influencer le choix du broker, je vais vous donner quelques exemples de brokers justement, quelques pistes pour vous aiguiller, mais si on souhaite trader des actions U.S. Le broker qui peut-être se prête le plus à cet exercice et qui propose les meilleures commissions c’est interactives broker. Par contre, derrière Interactive Broker, il faut un certain capital. […] 

[…] Et puis, ils ont un support en anglais. C’est un peu tous ces détails où il faut regarder dans tous les cas. Alors moi, je vais aller directement vers un endroit qui m’intéresse et les contrats futures. Si je suis un trader qui souhaite apprendre à trader sur les contrats futures, pourquoi pas? Parce que je peux avoir le carnet d’ordres, le market profile, enfin, tous les outils qui sont nécessaires.[…] 

[…] Je vais quelque part devoir m’intéresser à un broker qui propose des commissions basses. Pourquoi? Parce qu’on va faire des contrats futurs pour faire du scalping. Donc, du coup, on va intervenir à très court terme. Et par conséquent, vu qu’on intervient à très court terme, on cherche à prendre des petits profits répétés. Donc on va multiplier les opérations. Et donc, vu qu’on multiplie les opérations, on doit avoir forcément les commissions le plus basse possible.[…] 

[…] Si on a des trop grosses commissions qui nous mangent 50% de ce qu’on gagne, on va accumuler de la frustration. Du coup, on va s’orienter vers des brokers spécialisés sur ce domaine là. Et là, on va avoir des noms comme Marex Spectron, comme Tower Trading Group, comme Switch Futur ou comme Advantage Future, par exemple. Ensuite, une fois qu’on s’est intéressé aux commissions, à notre style de trading, qu’on a un peu présélectionné le marché que l’on veut. […]

[…] On a notre panoplie de broker qu’on souhaite. Pour vous donnez un exemple j’ai un compte chez Switch Futur pour les contrats pour trader les futures et générer mon salaire avec mon trading. Et puis, à côté, j’ai un compte chez Swissquote sur lequel, je fais des petits placements en fonction de la conjoncture, des petites opportunités. Mais là, c’est plus du trading à long terme que je ne regarde pas tous les jours. On peut vraiment diversifier son portefeuille de cette façon. […]

[…] La dernière étape, ça va être important, c’est aussi de tester le support du broker. Trop souvent, on le néglige, malheureusement. Pourquoi? Parce que c’est la dernière étape. En réalité, c’est après l’ouverture de compte. C’est comme quand vous allez à la banque ouvrir un compte standard. Le premier contact, on le voit, mais en réalité, la mauvaise expérience arrive souvent après parce qu’on n’a pas tout de suite les problèmes qui se présentent. Et du coup, c’est après qu’on voit la qualité du support.[…]

[…] Alors là, petite astuce pour tester la qualité du support. Déjà, c’est de voir si vous parlez l’anglais ou pas. Ça permet déjà de se dire peut-être que ce broker là, je ne vais pas y aller parce qu’il parle anglais. Mais par contre, il faut aussi regarder.[…] 

[…] C’est quand vous appelez, c’est de voir la réactivité. Est ce qu’on vous répond tout de suite? Est ce qu’on vous dit qu’on vous rappelle? Est ce qu’on vous rappelle vraiment dans les 5 minutes ou pas? A vous de tester. Pourquoi ? Parce que si vous faites du scalping, par exemple, vous êtes un trader très actif quand on est en position sur le marché. Des fois, on rentre un peu lourd avec un peu d’effet de levier pour maximiser nos profits.[…] 

[…] OK. Voilà comment moi je fais mon choix. Après, naturellement bon là, vous l’avez bien compris, on en a parlé un petit peu au début. J’ai peut être pas accentué là dessus, mais le capital aussi est important. Naturellement, il y a des capitaux. Il y a des brokers qui ont des minimums de dépositaires pour pouvoir rentrer chez eux. Tower Trading Group, par exemple, c’est 20.000 dollars. Si vous allez chez Advantage aux Etats-Unis, c’est 10 000 etc.[…]

geneva trade center livre blanc

Vous avez aimé ce contenu ?

Suivez-nous dès aujourd’hui sur nos différents réseaux sociaux :

Laisser un commentaire