Comment le volume Profile nous permet de bien comprendre les interactions en trading ?

Comment le volume Profile nous permet de bien comprendre les interactions en trading ?

Comment bien analyser le Volume Profile ? Pour mieux comprendre le fonctionnement de cette méthodologie, visionnez cette vidéo ou consulter la retranscription ci-dessous 👇

Retranscription de la vidéo 

[…] C’est important de travailler avec le display. Display, ça veut dire que tu dois afficher le mouvement que tu veux analyser sur ton écran pour qu’il affiche les volumes uniquement de ce mouvement là. […]

[…] Alors là, par exemple, je vois, j’analyse ça. Parce qu’on est d’accord que vu qu’il y a un long mouvement, donc pas clair si un grand mouvement, il y a donc une grande tendance à dire qu’il y a eu des mouvements, il y a eu de l’activité, il y a eu de la volatilité. D’accord, donc, il y a certainement des opportunités qui sont par rapport à cet ancien mouvement. […]

 […] J’analyse les mouvements évoluent. Et là, qu’est-ce que je vois? Je vois des gros volumes 35 dans la zone, là, vous tracez simplement vos lignes. Par exemple, on admet que maintenant, on va ouvrir et puis que le lendemain, on sera par là, il est 20 heures 40 la veille.

[…] Peu importe le temps, c’est comme l’histoire du siècle, on s’en fiche du temps, mais là, je prends l’entièreté du mouvement. Puis je vois que là, il y a des points faibles, entre 48 et 62. Le point faible le plus négatif est à 62. Je sais qu’ici, ça me prend un niveau tout de suite en début de matinée, dès qu’on va remonter à 62. […] 

[…] Après, je n’ai pas de point faible. Non, je n’ai pas de point d’entrée. Éventuellement, je peux me faire une entrée sur les gros volumes, donc à 0 autour de zéro. D’accord, si on monte, on vend quand on monte. Arrêtez de vous poser des questions, quand vous avez un mouvement qui descend, tu crée des points faibles. Quand est-ce que tu vas vendre les stop loss derrière les points forts ? […] 

[…] Donc, si je vends derrière un point faible après, à moi de trouver un volume fort que je veux ou dans lequel je mets mon stop loss. Qui correspond à mon money management? OK, donc, là, le marché regardez. Si je fais la suite, ça va être pour moi, quand je vais vendre, ça va être là, d’accord.[…] 

[…] Premier point de vente stop. Le problème, c’est le premier gros volume. Très gros volume est là je vais devoir me mettre derrière. Là, je sais pas. A vous de juger en fonction des gros volumes.[…] 

[…] Ensuite, quand il va monter plus haut, je vais revendre ses gros volumes. Là bas, c’est le gros volume, donc le stop loss pas loin derrière. Après, j’ai un autre niveau. Je vois tout de suite derrière. Donc 12, ensuite retenez les chiffres 62, 0, 12. Je peux revendre éventuellement à 21 ou 20. Ça dépend de l’endroit où je vais  mettre mon stop loss derrière. Et puis ensuite, encore 28, et 62. Bingo! Bon, c’est la nuit. Pas de bol. Ensuite, on a quoi? Si on remonte à 0 ? Et puis là, on avait dit quoi après environ 12 € ? […] 

[…] Oui, bon, d’accord c’est sur un mouvement, donc c’est toujours l’exercice que vous devez faire. Naturellement, plus vous avez un mouvement fort la veille ou une journée directionnelle, plus le lendemain, vous savez que c’est du pain béni.[…] 

[…] Là donc, du coup, pareil si vous prenez le mouvement d’hier. Mais bon, je n’aime pas trop parce que dans la même journée, on a fait le bas plus haut. D’accord, donc, au niveau des volumes, on a déjà traversé trois fois dans la même journée les mêmes prix.

[…] Mais admettons, je prends la montée et je vois que normalement, j’ai eu un rejet qui s’est passé à 56. Je peux éventuellement faire une entrée à 60 si le marché baisse là où le gros volume à 68 69. Mais je ne sais pas si vous comprenez que c’est beaucoup moins pertinent que ce qu’on a analysé avant.[…]
[…] Voilà, vous savez du coup qu’ici, il y aura une belle zone à travailler.[…]

geneva trade center livre blanc

Vous avez aimé ce contenu ?

Suivez-nous dès aujourd’hui sur nos différents réseaux sociaux :

Laisser un commentaire