Comment ne pas être trop gourmand sur les marchés financiers ?
Et comment gérer ses émotions ? Des notions plus utiles qu’on ne le pense à découvrir tout de suite dans cette vidéo ou en retranscription ci-dessous ! 

Retranscription de la vidéo

“Bienvenue sur cette vidéo de Geneva Trade Center, aujourd’hui, je vais te citer trois points qui, potentiellement, vont t’empêcher d’être rentables sur les marchés financiers. Le premier point, en fait, c’est de vouloir être trop gourmand et d’ailleurs tu vas voir que sur les trois points que je vais te citer souvent, il y a un rapport à l’émotion qu’il va falloir enlever, qu’il va falloir empêcher d’avoir quand nous sommes en position sur les marchés financiers. Qu’on soit scalpeur, investisseur en Bourse, c’est vraiment à chaque fois que tu es en position.”

“Les émotions, il faut les mettre de côté. Donc, le premier point, j’ai commencé à te le citer, c’est justement de vouloir être trop gourmand, c’est-à-dire de ne pas prendre tes bénéfices quand ils sont là. Et j’entends trop souvent dans les réseaux sociaux, sur les groupes Facebook, des personnes dire, que ce soit un gain ou une perte d’ailleurs, “je suis en train de perdre, je suis en train de gagner..” qu’est-ce que je fais, en fait ? Ça, c’est une mauvaise réaction à voir. Parce que si tu veux la bonne réaction, c’est déjà de déterminer ton point d’entrée, ton point de sortie et surtout de faire en fonction du marché, en fonction du pourcentage de gain et du pourcentage de perte. Parce que là, t’es dans une notion tellement de référence d’argent et on va essayer de le moins possible de raisonner argent.”

“On essaie le plus possible de raisonner technique, si tu veux. Donc le fait de justement déterminer au préalable où est-ce que tu rentres ou est-ce que tu sors pour ne pas être trop gourmand et de savoir prendre tes bénéfices ? justement, ça te permet d’améliorer considérablement ta performance sur les marchés financiers et d’être beaucoup plus rentable. Le deuxième point que j’aimerais citer, c’est justement d’avoir une stratégie claire et précise. Donc à nouveau, ça demande une certaine gestion de ses émotions.”

“Parce que quand le graphique s’envole en l’air, que tu es euphorique, parce que justement tu es en train de faire des bénéfices, et bien c’est là où les émotions vont devoir être mises de côté et laisser place à la stratégie.”

“Une bonne stratégie. C’est clairement ce qui va pouvoir faire en sorte que tu sois rentable sur le long terme sur les marchés financiers. De nouveau, je vois ça aussi beaucoup dans le monde de la crypto-monnaie, par exemple, des personnes qui ont une conviction profonde que le marché continue à monter, monter, monter comme quoi que ça ne va jamais s’arrêter. Mais ça, c’est un piège incroyable d’être aussi convaincu. On ne doit jamais avoir autant de conviction sur les marchés financiers et du coup, le fait que ces personnes là ont une conviction énorme.”

“Il reste tout le temps en position et ne respecte plus leur stratégie. Parce que les émotions prennent un petit peu le dessus, ils laissent place à cette euphorie, de cette montée justement des marchés et ne coupe pas leurs positions alors qu’ils sont clairement en bénéfice. Jusqu’au moment où, justement, le marché se retourne. Et là, il accumule les pertes. Et le troisième point. Et justement, on a fait un petit intermédiaire par rapport à la crypto monnaie et qui, je pense, a tout son sens aujourd’hui par rapport à ce qui se passe avec le bitcoin.”

“C’est l’effet médiatique. On a très souvent, même très, très souvent, vu des actions, des valeurs. En tout cas, se retourner très rapidement suite à des annonces médiatiques pourtant favorables. Pourquoi ? En fait, c’est excessivement simple.”

“On est d’accord que le trading, la bourse, les crypto-monnaies, c’est du commerce. On est d’accord que si je te vends quelque chose, c’est parce que derrière, il y a quelqu’un qui va me l’acheter. Quand je vends quelque chose, quelqu’un veut forcément me l’acheter derrière.

Donc, si il faut des acheteurs quand on a des vendeurs, eh bien à ton avis.”

“Mais toi, à la place d’un grand institutionnel, d’un grand trader qui doit gérer plusieurs millions d’euros, plusieurs milliards peut être potentiellement d’euros et qui cherche à écouler ses stocks. Le meilleur moyen pour qu’il puisse vendre, lui, sa position, c’est de trouver des potentiels acheteurs. Qu’on soit d’accord avec ça et comment on peut faire pour trouver une quantité assez grande de potentiels acheteurs grâce aux annonces médiatiques, grâce aux journaux, grâce à tout un tas de choses qui peuvent être mises en place, qui font que bien souvent, on sait bien que les grandes institutions ont toujours raison sur les marchés financiers.”

“Bien grâce à cet effet médiatique là, eux vont pouvoir sortir aisément des marchés financiers. Donc, ce troisième conseil est important, fait très attention aux effets médiatiques, justement, à tout ce qui se dit autour des marchés financiers parce que ça peut vraiment empêcher d’être rentable, justement sur les marchés financiers. J’espère que cette petite vidéo et que ces trois conseils t’ont plu et je te dis à bientôt.”

geneva trade center livre blanc

Vous avez aimé ce contenu ?

Suivez-nous dès aujourd’hui sur nos différents réseaux sociaux :

Laisser un commentaire